Nanout Cuisine

mercredi 11 octobre 2006

Poulet et son voile de Cumin, Ail Confit et Polenta Bicolore

Une recette de Thierry (mon homme).



Poulet et son voile de Cumin, Ail Confit et Polenta Bicolore



Trés simple a réaliser mais l'effet est garantis

Lire la suite

mercredi 27 septembre 2006

La Caponata s'amuse

Je cherchais une idée pour déguster la caponata d'une nouvelle façon. La caponata ? Une recette italienne, originaire de Sicile. Je dis souvent "la ratatouille sicilienne". C'est une recette issue d'un livre de ma grand-mère que j'adore (les deux). Le livre dit ceci :
Sicile et Sardaigne - Hors d'oeuvre d'aubergines
Ce délicat mélange aigre-doux de légumes constitue un hors-d'oeuvre inhabituel, que vous pouvez servir tel quel ou bien avec des oeufs durs, du poisson froid ou du poulet. Le secret d'une bonne caponata consiste à faire cuire chaque légume séparément, ce qui permet à chacun de garder son goût propre. Ce plat se garde bien plusieurs jours au réfrigérateur."

Aujourd'hui, Caponata en verrine. Très simple superpositions de couches de Caponata et de dés de feta. Résultat garanti. A déguster sans tarder !

mercredi 20 septembre 2006

Ma ballade émotion en cuisine

Comment suis-je arrivée à cette ballade émotion en cuisine ?

Divers souvenirs, et comme toujours un concours de circonstances. Quand les souvenirs arrivent, d'autres choses arrivent autour de moi pour me les rappeler encore plus fort : l'article de Ségolène, quelques images d'une émission sur l'éducation alimentaire des enfants. Et mon envie de tarte aux pommes de grand-mère est revenue...

Quand j'étais enfant, nous étions nombreux, 7 à la maison (comme dans la série...). La cuisine était (est toujours même si nous ne sommes plus 7) une histoire d'amour. Nous faisons les courses (on disait les commissions) avec ma grand-mère. Ce que je préférais, c'était la supérette du village où je croyais remplir le chariot en cachette, puis aussi le marché du samedi matin à Velaux, dans les Bouches-du-Rhône. Il y avait notre marchand de fruits et légumes, avec nous parlions longtemps, qui vendait en famille, les poissonniers (des frères jumeaux au caractère bien trempé), le fromager (qui aurait voulu être pilote d'avion) et la boulangère (qui faisait du pain à l'huile d'olive).

Ma grand-mère faisait la cuisine, aidait par ma tante, qui avait apporté des saveurs de sa Normandie natale. Ma grand-mère cuisinait des recettes de famille provençale et italienne (et nous régale toujours avec), et des recettes glanées au fil de voyages comme le couscous. Mais aussi par sa curiosité. Donc j'ai eu la chance de goûté de tout très tôt. Et dans la cuisine, les enfants et les hommes venaient toujours traîner pour glaner les odeurs et surtout pour essayer de goûter les plats avant l'heure. J'apprenais ainsi beaucoup de choses, le goût des plats, de la cuisine et de la famille. Et on mangeait tous ensemble dans la cuisine, sauf le dimanche où on mangeait dans la salle à manger pour faire plus festif. Jusqu'à l'âge de mes 7 ans, Pépé mangeait avec nous le dimanche.

Tous ces souvenirs revenus à moi avec bonheur cette semaine m'ont donné envie d'une tarte aux pommes. Simple : une pâte, des pommes et du sucre. 25 minutes à four thermostat 7. Rien de plus.

En entrée, une simple salade composée : salade, 1 tomate, du jambon poêlé (je n'aime autrement), des oeufs durs, des copeaux de parmesan, et une vinaigrette allégée.



Mon Dieu que ma grand-mère me manquera le jour où elle quittera ce monde !!

mercredi 6 septembre 2006

Régime : article du jour - à méditer

Un article paru ce jour dans Le magazine "E-santé.fr", peut-être à méditer, mais avec modération sans aucun doute, bien sûr.

"Régime : comment multiplier par 2 vos chances de réussite ?
La mode des grandes assiettes se termine. Aujourd'hui, privilégiez inversement les assiettes les plus petites possibles. De même pour les bols et les cuillères. Pourquoi ? Parce que diminuer la taille de vos ustensiles permet très facilement de manger jusqu'à 60% de moins ! Une astuce intéressante en cas de régime.

Régime : et s’il suffisait de changer d’assiette ?

En quoi le choix de nos assiettes, nos couverts et autres ustensiles de table peut jouer un rôle dans la perte de poids et la réussite d’un régime ? En jouant sur leur taille, ils peuvent permettre de réduire considérablement les portions ingérées.

Cette étude très originale en témoigne. Elle porte précisément sur la taille des bols et des cuillères employés pour manger de la glace. Un total de 85 experts en diététique a été invité à déguster une glace au cours d’une réunion. Chaque personne se servait elle-même mais leur équipement n’était pas identique. Certaines recevaient un petit bol, d’autres un plus gros. De la même façon, les cuillères n’étaient pas toutes de même contenance.

Les sujets équipés des bols de grande taille se sont servis (et ont tout mangé) en moyenne 31% de glace en plus que ceux ayant un petit bol.
Parallèlement, avec une cuillère de grande contenance, versus une cuillère de petite contenance, les sujets se sont servi 14% de glace en plus. Au final, en utilisant un grand bol et une grande cuillère, les volontaires ont mangé 57% de glace en plus que ceux employant petit bol et petite cuillère. Cette différence de portion est considérable.

À petits ustensiles, régime plus facile
Si on se doutait bien qu’une grande assiette incitait à se servir de plus grandes quantités, cette étude montre que ce phénomène est bien plus important qu’on ne l’avait imaginé.
Elle a aussi l’intérêt d’avoir été menée chez des spécialistes en nutrition, bien au fait des habitudes alimentaires et des erreurs à éviter !

Il est donc possible de réduire très facilement et sans frustration jusqu’à 60% la quantité de nourriture ingérée.

En pratique, si vous faites un régime pour perdre du poids, privilégiez toujours les ustensiles de table de petites tailles : assiettes, bols, tasses, ramequins, etc. Et pour les desserts, potentialisez encore vos chances de manger moins en choisissant aussi les plus petites cuillères possibles.
Et enfin, faites-vous servir !

		

mardi 29 août 2006

Cake feta, poivrons et olives

Une petite recette à emmener, y compris au bureau. A accompagner d'une salade de tomates pour finir la recette, car le cake seul à un goût de "il manque quelque chose".
Recette issue du Cuisine Actuelle Hors Série Août-Septembre 2006



Ingrédients : 200 gr de farine, 15 cl de lait (si je refais ce cake, je n'en mettrais que la moitié pour le goût), 4 oeufs, 1/2 sachet de levure chimique, 100 gr d'olives noires dénoyautées, 1/2 poivron rouge + 1/2 poivron vert, 1/2 bocal de dés de feta marinés (150 gr), 10 cl d'huile d'olive, sel.

  • Préchauffer le four à th. 6 (180° C). Faire suer les poivrons épépinés et couper en dés pendant 5 minutes dans une sauteuse avec deux cuillières d'huile d'olive, puis saler et poivrer.
  • Dans un grand saladier, verser la farine, la levure et une pincée de sel. Au centre, verser les oeufs, le reste de l'huile et le lait. Mélanger vigoureusement pour obtenir une pâte homogène. Incorporer ensiote les dés de feta, les poivrons, et les olives. Et mélanger.
  • Verser la préparation dans un moule à cake anti-adhésif (j'ajoute quand même une feuille de cuisson) et laisser cuire 50 minutes.
  • A la sortie du four, démouler (avec la feuille de cuisson, c'est facile, il suffit de soulever par la feuille), et laisser refroidir avant de découper.


L'avantage des cakes, c'est de pouvoir les emmener par exemple au bureau avec une salade de tomates pour compléter, et de manger plus équilibrer que la plupart des collègues. Le cake se garde plusieurs jours, donc plusieurs petits plaisirs.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 >