Nanout Cuisine

jeudi 1 décembre 2005

Auberge Les Michels - 13 Peynier



Voici un restaurant que j'apprécie beaucoup. Il est situé sur la commune de Peynier, proche de la zone industrielle de Rousset, dans l'Est des Bouches-du-Rhône. Le restaurant est tout en haut d'une petite route. La salle principale a un sol recouvert de bois, une terrasse amovible pour l'été et un mobilier chaleureux. J'étais la 1ère cliente, un 6 avril, où on m'a offert le champagne.

J'ai pu apprécier l'assiette d'anti pasti : une assiette avec 3 ou 5 petites entrées au choix parmi une douzaine de spécialités. Le tout paraît simple, mais au goût du jour, toujours délicieux.

Mon plus grand régal était le foie gras cuit au feu de bois. Aucun mot ne peut décrire cette expérience hors du commun !

Les Michels - 13790 Peynier
Téléphone : 04.42.53.02.83
Réservation très conseillée.

mercredi 30 novembre 2005

Liens intéressants du jour

Quelques ballades Internet intéressantes pour de nouvelles recettes :

Cuisiner le saumon, sur E-Santé.
Autour du marron, sur Cuisine TV, qui propose dans cette lettre de diffusion beaucoup de recettes intéressantes.
Pas aussi, à lire, Le Figaro Cuisine.

Ça ne vaut pas la richesse et la joie des blogs, mais quand même !!

mardi 29 novembre 2005

L'Express du 24/11/2005 - Au bon beurre

par François-Régis Gaudry

On en consomme moins mais les spécialités de terroir ont le vent en poupe…

A la Grande Epicerie de Paris, à l'occasion de la 6e Semaine du fooding, Trish Deseine, Julie Andrieu et Kéda Black, cuisineront... coquillettes au beurre de galanga et aux épinards ou caramel au beurre salé et mascarpone. Voilà qui devrait redonner un coup de fouet au plus mal aimé de nos produits culinaires. Car, si la France reste le premier producteur européen, cet ingrédient est plutôt en mauvaise santé: aujourd'hui, les ménages en achètent deux fois moins qu'en 1970. La faute à qui? Au cholestérol, à l'huile d'olive... «Mais nous sommes aussi responsables, concède Freddy Thiburce, du Centre interprofessionnel de documentation et d'information du lait, car les producteurs n'ont jamais fait l'effort de communiquer sur l'exceptionnelle diversité aromatique de leurs produits. Aujourd'hui, nous misons sur les beurres de terroir.»

D'où l'initiative de fonder Amann Mad, un comité culturel des beurres salés de Bretagne. Et cette prise de conscience identitaire touche les autres grandes régions productrices du Grand Ouest. AOC Isigny ou Charentes-Poitou, «cru», «extra-fin», «à la fleur de sel», «de baratte»... les appellations se multiplient au rayon frais des supermarchés. Même les grandes marques s'activent, à l'instar d'Elle & Vire, qui innove en lançant, avec succès, le Beurre de pays Normand dans son joli emballage vichy. Les mottes régionales se faufilent aussi sur les grandes tables. Thierry Marx, chef doublement étoilé du Château Cordeillan-Bages, à Pauillac (Gironde), propose ainsi un chariot de beurres artisanaux en guise d'amuse-bouches et sert un avant-beurre maison, une délicieuse pâte à tartiner acidulée, à mi-chemin entre la crème double et le beurre. Un comble au pays de la graisse de canard!
La cuisine au beurre par les filles, Grande Epicerie de Paris, du 28 novembre au 2 décembre (entrée libre), dans le cadre de la Semaine du fooding. 01-44-39-81-00, www.lefooding.com et www.lebonbeurre.com

lundi 28 novembre 2005

Mes 10 révélations culinaires

1- La toute première, c'est forcément ma grand-mère. Avec elle, j'ai appris tous les goûts dans la joie (sauf pour les endives-jambon, que je n'aime toujours pas). La cuisine est un de mes plus beaux souvenirs d'enfance, avec ces livres, ces boîtes, cette pile de vaisselle, les odeurs, les rires à table et les bonnes choses à manger.

2- Il y a aussi ma mère, qui m'avait obligé à manger de la cervelle à 5 ans et du riz aux moules. Ben oui, il n'y a pas que de bons souvenirs en cuisine...

3- J'ADORE les pâtes et le fromage, alors les deux ensemble... Je ne peux pas non plus me passer de tomates et de poivrons. Il y en a toujours à la maison, sauf du fromage. Je me jette dessus sinon, donc il y a juste du parmesan... pour les pâtes !!

4- J'adore essayer des recettes. J'ai des tonnes de livres et magazines, et j'essaie des recettes toutes les semaines. Cela facilite mon régime car je dois cuisiner pour maigrir (et ça marche). Je recherche de nouvelles choses à faire aussi pour les invités ou alors je leur fais goûter mes préférés. En général, tout le monde est content. Et je cuisine toujours plusieurs plats à la fois : si je dois rester dans ma cuisine pour surveiller, autant rentabiliser. Donc je peux faire une soupe, tout en faisant une ratatouille et un cake salé.

5- J'adore revisiter une recette. D'abord, je suis obligée car beaucoup de recettes contiennent trop de matières grasses. Ensuite, parce que souvent les temps de cuisson ne sont pas justes. Et pour finir, car j'adore m'amuser en cuisine. J'étais très fière quand après mon repas d'anniversaire, ma grand-mère m'a dit que j'étais devenue une très bonne cuisinière.

6- Les aliments que je ne cuisine pas : les crustacés et les coquillages, le fenouil, les abats, la noix de coco, le fruit de la passion, la framboise (je n'aime pas), la courge (elle ne cuit pas), peu de beurre dans cuisine (j'ai été élevée à l'huile d'olive), je fais peu de desserts (régime oblige).

7- Quand je suis toute seule, la plupart du temps, je me fais juste un plat de pâtes. Un peu de flemmes et le manque de partage ne me donnent pas envie de cuisiner.

8- J'évite d'aller trop souvent en librairie ou chez le marchand de journaux car je peux dépenser trop d'argent pour m'acheter de nouveaux livres et magazines. Dur, dur de résister...

9- Mon régal tout simple est du pain frais avec du beurre le dimanche matin. Un vrai petit déjeuner au calme et avec le soleil qui rentre plein pot car nos grandes fenêtres.

10- Mon gâteau préféré ? Dur, dur. J'adore le gâteau à l'abricot de ma tante, ou encore les gâteaux aux fraises.

samedi 26 novembre 2005

La cocotte en fonte

D'abord, faire un petit tour sur un site Internet qui nous parle de l'histoire des ustensiles avec quelques recettes du Moyen-Age : Citadelle

Aujourd'hui, j'ai envie de parler de la cocotte en fonte. C'est un grand souvenir d'enfance. Ma grand-mère avait une cocotte en fonte orange, dans laquelle elle nous concoctait des merveilles.
On parle d'ailleurs de cocotte en fonte émaillée, ustensile qui s'utilise aussi au four.
Elle est indispensable pour tous les mijotés. Elle aussi compatible avec les plaques à induction.

La cocotte en fonte est une marmite ronde ou ovale avec un couvercle bien assujetti et 2 poignées sur les côtés. Le terme de cocotte en fonte est utilisé seulement depuis le début du 19° siècle alors que l'ustensile existe depuis bien plus longtemps.
La cocotte en fonte permet une cuisson à l'étouffée, son couvercle hermétique empêchant l'évaporation des liquides de cuisson et favorisant ainsi la concentration des saveurs.

On peut trouver 2 grandes familles de cocotte en fonte:
La cocotte en fonte classique avec son couvercle traditionnel surmonté d'une poignée (comme la mienne).
La cocotte en fonte à réserve d'eau : on place sur le couvercle des glaçons ou de l'eau ce qui favorisera une condensation à l'intérieur de la cocotte en fonte et permettra d'arroser la préparation en permanence sans avoir à soulever le couvercle.

Questions et remarques sur la cocotte en fonte.

Les avantages de la cuisson dans une cocotte en fonte

En diffusant la chaleur progressivement et uniformément, la fonte permet un contrôle total de la cuisson, douce ou au contraire à vif suivant le réglage de votre feu. La fonte est un excellent conducteur de chaleur, les plats restent ainsi chauds longtemps après leur sortie du feu.

Cocotte en fonte ovale ou ronde ?

La cocotte en fonte ovale est particulièrement bien adaptée pour les rôtis ou les volailles. La cocotte en fonte ronde est plus adaptée pour les plats traditionnels tels la blanquette, le navarin d'agneau...

J'aime bien l'utiliser pour des plats familiaux comme le tajine (puisque je n'ai pas de tajine) ou tous les ragoûts (et c'est la saison).

Un petit choix de recettes pour cocotte en fonte :
- Faisan sauce madère (site Le Creuset),
- Daube de canard,
- Souris d'agneau fondantes à la marocaine de Scally,
- La jardinière de légumes de Grand-Mère

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 >