Nanout Cuisine

vendredi 13 mai 2005

Champignons farcis

voir la rubrique "régal maison".

Même sans réfrigérateur, les champignons farcis sont un régal pour le midi. Ils sont plus difficiles à accompagner, mais j'emporte quand même quelques pâtes.

Entrée : gaspacho. Dessert : des fraises par exemple.

Funghini ripieni (champignons farcis à l'italienne)

Une petite recette italienne maison, adaptée à mon goût.

Ingrédients pour 2 : 6 champignons de Paris à farcir, 4 tranches de jambon cru assez sec, 2 gousses d'ail, du parmesan râpé, huile d'olivre.

Faire chauffer le four à thermostat 6. Oter les pieds des champignons et les mixer. Les faire poêler à sec. Pendant ce temps, éplucher les champignons et les mettre dans un plat allant au four. Mixer les tranches de jambon cru, et les ajouter dans la poêle, avec les 2 gousses d'ail écrasées. Faire cuire 5 minutes environ. Arrêter la cuisson. Ajouter du parmesan selon le goût.

Farcir les champignons, et ajouter un filet d'huile d'olive. Faire cuire 20 minutes environ.

Pour un plat complet, accompagner de pâtes al dente.

Les champignons peuvent se manger froid : idéal pour un repas au bureau sans micro-onde. Je le fais une fois par semaine, ou par quinzaine. Je ne me lasse pas de cette recette ultra facile et bien goûteuse.

Idée menu : salade de poivrons rouges grillés. Champignons farcis et pâtes. Sorbet au melon.

jeudi 12 mai 2005

Gaspacho

Facile à préparer, facile à emporter : le gaspacho.

Ingrédients pour 2 ou 3 portions : 5 tomates fraîches assez mûres, 1 concombre, 1 poivron vert, 2 tranches de pain de mie, huile d'olive, 2 gousses d'ail, sel, poivre.

Préparation (sans cuisson) : Dans le bol du robot ménager (mixeur), mettre les tomates coupées en deux, le 1/2 poivron vert, le 1/2 concombre épluché, le pain de mie sans la croûte, 1 cuillière à soupe d'huile d'olivre, 2 gousses d'ail, sel et poivre. Mixer. Réserver au frais.

Accompagner de dés du concombre épluché restant, et dés du poivron vert restant.

Sauté de boeuf pimenté

Temps de préparation : 10 min. Temps de cuisson : 20 min. Energie : 292 Kcal

Ingrédients : 15 cl de bouillon de boeuf - 10 cl de vin blanc moelleux - 1 cuillère à café de piment en poudre - 2 cuillères à soupe d'huile d'olive - 2 cuillères à soupe de sauce soja - 500 g de coeur de rumsteak - 2 gousses d'ail - 2 oignons - poivre - sel - 1 cuillère à soupe de gingembre



Préparation :


Placez le boeuf dans un saladier, arrosez le avec le vin, la sauce soja et saupoudrez de poivre. Remuez et réservez au frais.

                                                       

Dans une cocotte, faites revenir les oignons et l'ail avec la moitié de l'huile. Ajoutez le boeuf et le reste de l'huile, sautez 6 min. à feu vif en remuant. Ajoutez le gingembre, le piment et le bouillon. Remuez et terminez la cuisson 10 min. à feu doux.

Astuce : Servez ce plat accompagné de riz basmati.



Mon homme ADORE la cuisine asiatique ! Voilà une très bonne recette, et facile à faire. Recette trouvée sur le site Internet de Danone Conseils. Le nutritionniste dit de l'accompagner d'un féculent pour compléter ce plat, et de manger un produit laitier derrière.

Idée menu : Crudités en entrée : par exemple, salade de carottes râpées à l'orange (orange à ajouter à la sauce : huile d'olive, de noix, citron, sel, poivre et donc orange). Dessert : Faisselle à 20% avec des fraises par exemple.

Week end dans le Périgord

Pour l'ascension, nous avons eu la chance d'être invités par des amis à Boulazac, au Sud de Périgueux. Week end charmant auprès d'amis naturels et généreux : un vrai ressourcement !

Nous avons fait quelques ballades agréables : - Le Bugue à 40 km au Sud Est de Périgueux, avec son village des métiers (on y a goûté une très bonne bière artisanale), et son aquarium d'eau douce (à ne pas manquer ! : magnifique et reposant). - Beynac à 80 km au Sud Est de Périgueux : le château du film "Les Visiteurs". - le marché de Périgueux : un vrai marché de producteurs de fruits, légumes, plantes, fleurs, et bien sûr de viandes dont le fameux foie gras.

Pendant ce week end, on a laissé aux vestiaires les conseils diététiques de mon endocrinologue, et on s'est laissé vivre : grillons (sorte de pâté / rillette au canard), boudin noir artisanal (avec des morceaux), bloc de foie gras artisanal (no comment), et les deux merveilles : - le foie gras poêlé, - le magret de canard en croûte de sel.

Le foie gras poêlé avait été fariné après découpe et avant cuisson, la poêle légèrement beurrée : le foie n'avait pas trop réduit, et l'extérieur était croustillant, l'intérieur paradisiaque.

Le magret avait été marqué de croisillons sur la peau (ce qu'on appelle souvent "le gras"). Une bonne dose de gros sel au fond d'un plat allant au four, puis les magrets doivent se toucher par la peau donc à faire par multiple de 2. Encore du gros sel autour et dessus (entièrement recouvert). Cela cuit pendant 40 minutes (pas plus). C'est incroyable !

A vos tables

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 >